Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Une Maison de Prière et d'Adoration pour toutes les nations à Genève

Un temps spécial pour la France

26 Avril 2017 , Rédigé par Maison de Prière et d'Adoration

Dans ce temps entre les élections, nous voulons spécialement porter la France dans la prière. Voici quelque chose qui a été reçu dans notre MDP pour inspirer notre intercession ! 

Un temps spécial pour la France

                 Pour la France

 

Pour la France, je ne me tairai pas

Pour la France, je veillerai encore

Pour la France, on entendra encore mes pas.

 

Réveillez-vous mes prophètes intercesseurs

Réveillez-vous à la foi, apôtres et pasteurs

Et vous tous mon peuple ; il est fini le temps des leurres

 

Pour la France, je parlerai encore

Pour la France, je resterai debout

Pour la France j’ai livré mon corps

 

Réveillez-vous, amoureux du Roi

Réveillez-vous sans attendre

Réveillez-vous, celui qui vous aime est déjà là

 

Pour la France je rêverai encore

Pour la France j’avancerai l’aurore

Pour la France je veillerai encore

………………………………………………………………………………………………………………

Pour la France, je réveillerai l’aurore. Pour la France, je chanterai encore.

Il est fini le temps des leurres, il est fini le temps des pleurs.

Préparez le repas du Roi pendant qu’il fait jour, préparez la fête, ignorant et méprisant le froid qui vient.

Ma violence, c’est l’amour. Une de mes armes préférée c’est la joie. Venez et fêtez ma victoire. Annoncez la fête, laissez vos querelles, rendez-moi vos armes, je suis meilleur que vous en bataille.

Venez, et rassasiez-vous du vin de ma présence. Enivrez-vous jusqu’à lâcher prise et enfin me laisser le contrôle.

Pour la France, je parlerai encore. Pour la France, je n’ai pas tout dis, mais mes secrets se dévoilent dans l’amour. Là où mon corps ne fait qu’un, là où il chancelle épris de moi. Là où le plus petit devient le plus grand, là où sa droite ne sait plus ce que fais sa gauche. Là où je deviens et reste son essentiel. Alors je parle.

Pour la France, je rêve encore. Pour elle, je réveille mon corps. Je le bouge, le secoue. Parfois rien n’y fais mais tandis que tu dors encore, d’autres ont déjà perçus le bruissement de mon vêtement quand je marche dans la pièce. Tu dors encore, mais moi je suis déjà debout, je t’attends. Alors vient n’attends plus, réveille toi.

 

(Reçu par Séverine Monnier)

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :